Professeur de Sociologie (travail, emploi, services, TIC, sociologie visuelle et filmique)

Directeur de : La Nouvelle Revue du Travail

Site personnel

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines d’expertise

Sociologie du travail et des organisations, Sociologie générale, Sociologie des services, Sociologie des TIC, Industrie automobile mondiale, conduite de l’innovation, Sociologie visuelle et filmique.

Recherche

Sociologie générale et théorisation

Travaux sur la sociologie générale avec Sociologie contemporaine (1ère vente parmi les manuels de Sociologie), enrichi dans la dernière édition (2006) de plusieurs chapitres. Mise à jour augmentée de Sociologie de Marx (Repères, La Découverte) et publication en 2017

Retour sur le rôle critique de la sociologie en général et de celle du Travail en particulier : rédaction collective et internationale d’un ouvrage sur l’analyse comparée des paradigmes en Sociologie du Travail depuis 1945 dans 7 pays.

Les réalités du modèle productif contemporain 

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une recherche mais de la mise en forme des résultats de terrain acquis durant plusieurs années dans plusieurs secteurs et dans plusieurs pays pour rédiger un ouvrage traitant d’une part de la question de l’emploi en France (ou plutôt du pourquoi structurel du maintien d’un très fort sous-emploi) et d’autre part des formes de travail (et d’emploi) mis en oeuvre dans le post-fordisme pour renouer avec l’accumulation du capital. Analyse de la mise en cohérence du flux tendu (réalisé en partie grâce aux technologies de l‘information) et du travail en groupe avec les diverses conséquences sur les contenus du travail et l’apparition de régimes nouveaux de mobilisation de la force de travail.

Ce travail de synthèse a plusieurs objectifs :

  • affiner le concept et les théories du modèle productif qui englobe à la fois les régulations macro sociales et économiques et les conditions de production micro sociales d’une part et leurs imbrications d’autre part,
  • caractériser avec précision la relation salariale du post-fordisme (faute d’une meilleure appellation) comme cela a été fait pour le fordisme,
  • donner aux technologies (ici aux technologies de l’information) la place qui leur revient —mais pas plus que leur place—face aux réorganisations productives dans le net accroissement de la productivité au cours des deux dernières décennies.

Ce travail de synthèse et la théorie des services ci-dessous seront publiés dans Jean-Pierre Durand, La fabrique de l'homme nouveau. Travailler, consommer, se taire ?, Editions du Bord de l'Eau, septembre 2017.

Vers une théorie des services

Au-delà des efforts déjà réalisés dans la théorisation sociologique des services (cf. le chapitre spécifique dans La chaîne invisible) et des travaux effectués à propos des bibliothécaires, il s’agit, dans le Centre Pierre Naville, de construire une théorie des services : plusieurs doctorants sont déjà bien avancés sur des travaux de terrain très diversifiés et entament des essais de théorisation.

En effet, quoique les services soient de plus en plus étudiés, ils le sont très souvent de façon très empirique, sans que n’apparaissent les liens possibles à établir avec les disciplines voisines comme l’Economie ou la Gestion. Enfin cette perspective de recherche ne saurait se faire sans des liens étroits avec les chercheurs anglo-saxons en particulier.

Filmer le travail

Dans le cadre des nouvelles activités d'enseignement et de recherche créées autour de la filière Image et Société, il s’agit de réaliser des films sur le travail (trois sont réalisés —voir ci-dessous "Publications“) et d’interroger la pratique de la vidéo par rapport à la démarche sociologique : que dit-on de plus ou de moins avec des images et du son (et pour qui ?) si on les compare à un ouvrage ? Comment donner un caractère scientifique à un documentaire sociologique ?

La Nouvelle Revue du Travail

La Nouvelle Revue du Travail est une revue scientifique dont les auteurs, chercheurs ou praticiens, s’inscrivent dans le respect des démarches scientifiques des sciences de l’homme et de la société . Le travail est pensé comme une notion transversale au carrefour de différents courants de la sociologie des organisations, des institutions, des relations professionnelles, des professions, de l’emploi, du genre, de la clinique, de l’innovation, du management, etc. Parmi les centres d’intérêts de La Nouvelle Revue du Travail figurent les rapports sociaux de domination, de pouvoir et d’exploitation renouvelés par la globalisation du capitalisme financier.

Publications récentes

Ouvrages et directions d’ouvrage

  • Durand Jean-Pierre, La chaîne invisible. Travailler aujourd'hui : du flux tendu à la servitude volontaire, Le Seuil, 2004 (réédition en 2012)
  • Durand Jean-Pierre, Peyrière Monique et Sebag Joyce, Bibliothécaires en prospective, ministère de la Culture, 2005
  • Durand Jean-Pierre et Danièle Linhart (dir.), Les ressorts de la mobilisation au travail, Octarès, 2005.
  • Durand Jean-Pierre et Marie-Christine Le Floch (dir.), La question du consentement au travail. De la servitude volontaire à l’implication contrainte, Paris, L'Harmattan, 2006
  • Durand Jean-Pierre et Weil Robert (dir.), Sociologie contemporaine, Ed. Vigot, 1989, 2ème édition en 1997, 3ème édition 2006, environ 800 p.
  • Durand Jean-Pierre et William Gasparini (dir.), Le travail à l’épreuve des paradigmes sociologiques, Octarès, octobre 2007.
  • Causer Jean-Yves, Jean-Pierre Durand et William Gasparini (dir.), Les identités au travail. Analyses et controverses, Toulouse, Octarès, octobre 2009.
  • Dressen Marnix et Jean-Pierre Durand (dir.), La Violence au travail, Toulouse, Octarès, juillet 2011.
  • Durand Jean-Pierre et Joyce Sebag, Métiers du graphisme, Paris, La Documentation française, 2011.
  • Durand Jean-Pierre, Frédéric Moatty et Guillaume Tiffon (dir), Innovation dans le travail et travail d’innovation, Toulouse, Octarès, 2014.

Traductions d’ouvrages en langues étrangères

  • En chinois : Durand Jean-Pierre et Weil Robert (dir.), Sociologie contemporaine, Yuan Liou ed., Taïpeh, 1997.
  • En anglais :
    • Boyer Robert and Durand Jean-Pierre, After Fordism, MacMillan, 1996.
    • Durand Jean-Pierre, Paul Stewart, Juan José Castillo (eds), Teamwork in Automobile Industry : Radical Change or Passing Fashion ?, London, MacMillan, 1998
    • Durand Jean-Pierre et N. Hatzfeld, Living Labour. Life on the line at Peugeot France, London, Palgrave-MacMillan, 2003.
    • Durand Jean-Pierre, La chaîne invisible, London, Palgrave, 2008
  • En japonais : Boyer Robert et Durand Jean-Pierre, L'Après Fordisme, Minerva, 1997.
  • En turc : Sociologie de Marx, Birikim Yayinlari, Istanbul, 2000 (nouvelle édition en 2002)
  • En espagnol : La cadena invisible. Flujo tenso y servidumbre voluntaria, Mexico et Madrid, Casia abierta al tiempo/Fondo de Cultura Economica, 2011
  • En arabe, Sociologie contemporaine, Alger, Nadim Edition, 2012.

Articles dans des revues à comité de lecture ou chapitres d’ouvrages

  • Durand Jean-Pierre, « Crises et modèles productifs », Ecoflash, CNDP, mars 2009.
  • Durand Jean-Pierre, « De la participation gestionnaire à la participation obligatoire » in P. Jensen & O. Seul, Das erweiterte Europa : Arbeitnehmerbeteiligung an der Entscheidungsfindung im Unternehmen, L’Europe élargie : la participation des salariés aux décisions dans l’entreprise, Bern, Peter Lang, 2009.
  • Durand Jean-Pierre, « Le travail collaboratif : des illusions à d’éventuels possibles », Organisations et Marchés, 2009.
  • Durand Jean-Pierre, «Rationalisation et sociologie plurielle» in B. Appay et S. Jefferys, Restructurations, précarisation, valeurs, Toulouse, Octarès, 2009.
  • Sebag Joyce et Durand Jean-Pierre, « D’une représentation à l’autre : le statut de l’image et du son dans la sociologie du travail », in C. Eyraud et G. Lambert, Filmer le Travail, Aix, Presses Universitaires de Provence, 2009.
  • Durand Jean-Pierre, « Quelles violences dans les processus d’évaluation » in M. Dressen et J.-P. Durand, La violence au travail, Toulouse, Octarès, 2011.
  • Durand Jean-Pierre, « Systèmes productifs » in A. Bévort, A. Jobert, M. Lallement et A. Mias, Dictionnaire du Travail, Paris, PUF, 2012.
  • Durand Jean-Pierre, «Le statut présent de l’évaluation individuelle : un analyseur du changement de système productif ? » Revue Espace Marx Nord-de-Palais, N° 32, Second semestre 2012.
  • Durand Jean-Pierre, « La Nouvelle Revue du Travail, une ambition collective », La Nouvelle Revue du Travail, N°1, décembre 2012
  • Durand Jean-Pierre, « L’évaluation comme rationalisation invisible ? Le cas de l’Université », Lucie Goussard et Lætitia Sibaud (dir.), La rationalisation dans tous ses états. Usages du concept et débats en sciences sociales, Paris, L’Harmattan, 2013
  • Durand Jean-Pierre et Sebag Joyce, « Être graphiste aujourd’hui ou la création empêchée », in Durand Jean-Pierre, Frédéric Moatty et Guillaume Tiffon (dir), Innovation dans le travail et travail d’innovation, Toulouse, Octarès, 2014.
  • Durand Jean-Pierre and Paul Stewart, « The birth of French labour sociology after the War: some reflections on the nature of the corporate st and intellectual engagement for the sociology or work in the UK today », Work, Employment and Society, December 2014.
  • Durand Jean-Pierre, « Du management efficace à la fabrique de l’homme nouveau » in Aballéa François et Armaud Mias (coord.), Organisation, gestion productive et santé au travail, Toulouse, Octarès, 2014.
  • Durand Jean-Pierre, « Coopération », « Effectifs », Lean Management », « Relations de travail », « Simulation » in Philippe Zawieja et Franck Guarnieri, Dictionnaire des risques psycho-sociaux, Paris, Le Seuil, 2014.

Communications aux colloques

  • Sebag Joyce et Durand Jean-Pierre, « D’une représentation à l’autre : le statut de l’image et du son dans la sociologie du travail », Colloque Filmer le Travail, Aix en Provence, 21-23 novembre 2007.
  • Durand Jean-Pierre, “The Invisible Revolution : Teamwork, Subordination and the Rise of ‘Flux Tendu’“ International Labour Process Conference, Dublin 18-21 March 2008.
  • Durand Jean-Pierre, “Violence des processus d'évaluation“, Congrès de l’AFS-RT 25, Paris, avril 2009.
  • Durand Jean-Pierre, “Quels modèles productifs après-fordiens ?“, Journées Internationales de Sociologie du Travail, Nancy, juin 2009.
  • Sebag Joyce et Durand Jean-Pierre, « La parole managériale, un acte de travail : à propos de Nissan, une histoire de management », Colloque international Images du travail. Travail des images, Poitiers 3-4 novembre 2009.
  • Durand Jean-Pierre et Joyce Sebag, « Photo et vidéo : des modes d’expression étrangers ? » Colloque international Arrêt sur image. Pour une combinaison de la photographie et du film, Paris, Musée du Quai Branly, 9-10 avril 2010.
  • Durand Jean-Pierre, «Du flux tendu à la fabrique de l’homme nouveau», Colloque Quand l’organisation déshumanise, peut-on soigner le travail ? Ruptures et déprises subjectives, Lyon, 16 novembre 2010.
  • Sebag Joyce et Durand Jean-Pierre, « Manifeste pour une sociologie visuelle et filmique », Colloque international La Sociologie par l’image, AISLF-Université Libre de Bruxelles, 28-29 octobre 2010.
  • Durand Jean-Pierre, « Du management efficace à l’homme nouveau », Colloque Organisation productive et santé au travail, Université de Rouen, 16-17 décembre 2010.
  • Durand Jean-Pierre, « PGI, flux tendu et transformations du travail », Journées scientifiques du CREIS, Université Paris VII-Diderot, 16 juin 2011.
  • Durand Jean-Pierre et Joyce Sebag, « Être graphiste aujourd’hui ou la création empêchée », RT 25, Congrès national de l’Association française de Sociologie, Grenoble, 5-8 juillet 2011.
  • Durand Jean-Pierre, « La place de la technique dans l’édifice théorique marxien », Masterclass d’Histoire des Techniques Marx penseur de la technique ? , Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne, Paris, 7 mai 2011.
  • Durand Jean-Pierre, « Le statut présent de l’évaluation : un analyseur du changement de système productif ? », Journées internationale de Sociologie du Travail, Bruxelles, 25-27 janvier 2012
  • Durand Jean-Pierre, « Interroger l’objet « dominations dans le travail », RT 25, Congrès national de l’Association française de Sociologie, Nantes, 2-5 septembre 2013.

Réalisation de films vidéo

  • Sebag Joyce et Jean-Pierre Durand, Rêves de chaîne (2003),
  • Sebag Joyce et Jean-Pierre Durand Nissan, une histoire de management (2005)
  • Durand Jean-Pierre et Joyce Sebag, La Sociologie en Congrès (Brisbane, 2005)
  • Sebag Joyce et Durand Jean-Pierre, 50 ans d’Affirmative Action à Boston, (2009-2013)
  • Sebag Joyce et Durand Jean-Pierre, Mississipi, Columbus, Boston: une trajectoire familiale, documentaire sur « l’affirmative action » aux Etats-Unis (52’), montage en cours.

Responsabilités

Enseignements

  • « Sociologie des organisations et de l’entreprise » en Licence de Sociologie « Sociologie contemporaine » en M1 de Sociologie
  • « Sociologie générale » et « Sociologie du Travail » dans la spécialité Recherche du M2 de Sociologie Travail et Société
  • « Sociologie des technologies et conduite de l’innovation technique et sociale dans le nouveau système productif » dans la spécialité Sciences de la Production et des Organisations du M2 de Sociologie
  • « Sociologie du Travail et de l’Emploi » dans la spécialité Développement Social Urbain du M2 de Sociologie.

Formations

  • Thèse de Doctorat de Sociologie (1973)
  • Thèse d’Etat (Sociologie) en 1978

Parcours professionnel

  • Professeur de Sociologie à l’Université d’Evry (depuis 1991)
  • Professeur de Sociologie à l’Université de Rouen (1987-1991)
  • Maître de Conférences à l’Université de Rouen (1981-1987)
  • Professeur de Sociologie à l’Université d’Alger (1976-1980)
  • Maître-assistant de Sociologie à l’Université de Constantine (1973-1976)

Mise à jour : février 2016